Les caractéristiques des faisans dorés et Lady Amherst de souche pur

Avec l'aimable autorisation d'Aviornis International et de Werkgroep Kraagfazanten
Traduit de l'allemand par Jean-Louis Maurer (08-2012)

 


    Le groupe des faisans à collerette, à savoir Faisan Doré et Faisan de Lady Amherst, existe depuis de nombreuses années.  Ce groupe a été constitué au départ essentiellement d'éleveurs belges et hollandais, puis de quelques français et allemands qui se sont associés pour conserver les faisans à collerette et préserver leur pureté en captivité.
    Comme au moment de la création du groupe de travail il y avait dans les volières des éleveurs beaucoup de sujets qui n'étaient pas de race pure, les membres du groupe se sont attachés à définir les caractéristiques des faisans à collerette de race pure.
    A cet effet, ils ont examiné et comparé par un travail fastidieux les peaux détenues dans les musées d'histoire naturelle. Sur la base de ces constatations, ils ont  constitué un catalogue de caractéristiques grâce auxquelles chaque éleveur est en mesure  de distinguer les sujets de race pure des animaux hybrides.
    Les membres de ce groupe aimeraient mettre à la disposition des éleveurs le fruit de leur recherches. Ce travail fondamental du groupe de faisans à collerette  est exemplaire et constitue un exemple unique dans l'élevage de faisans.
 

INTRODUCTION


Déroulement et limites de notre étude

    L'examen des peaux  de faisans à collerette dans les Musées d'Histoire Naturelle de Tring (UK) et Berlin (D) a donné lieu à de nombreuses photos. Les documents ont été examinés lors des réunions des groupes de travail, puis discutés et à nouveau étudiés.
    Les résultats ont été détaillés dans neuf articles d'Aviornis. Les conclusions ont été transposées sur des posters, que vous avez peut-être déjà vus lors d'expositions, de bourses ou d'assemblées. Nous souhaiterions une nouvelle fois vous exposer ci-après tous les éléments qui de l'avis du groupe de travail caractérisent les hybrides.
 

REMARQUE IMPORTANTE


    Ces caractéristiques ne sont qu'une aide pour révéler ces éléments et ne sont en aucun cas appropriées à décider si un animal apparemment de race pure l'est réellement. La certitude peut seule résulter d'une analyse ADN ou être prouvée par une généalogie sans  faille.

    Nous remercions le Pr Prys-Jones qui dirige le groupe oiseaux du Muséum d'Histoire Naturelle de Tring UK et le Pr S. Frahnert, curateur du Musée des Sciences Naturelles à Berlin pour la mise à disposition de leurs collections et Ivan Roels pour les photos.

    Le groupe de travail des faisans à collerette: Ludo Pinceel, Paulo Raeymaekers, Raf Smets, Victor Steenackers, Jos Van Hout et Frédéric Verstappen.

Poussins de doré et de Lady Amherst issus d'oiseaux de reprise sauvage: on remarquera la couleur des pattes.

Mâle faisan doré

 

Nez et yeux

De race pure     

Hybride

    Chez le mâle, le pourtour de l'oeil, du nez et la base du bec sont d'un orange profond, il n'y a pas de trace noire près de l'oeil et des oreilles.

Gorge

  La gorge a une couleur d'un brun rouge tende et devient progressivement d'un rouge profond sur la poitrine. Ici, cette couleur est déjà présente chez les jeunes coqs, c'est un peu comme s'ils portaient une bavette.

Collerette et huppe

  La collerette se compose de plumes oranges foncées anguleuses, l'intensité reste jusqu'à quelques semaines avant la mue.
    Les plumes de la huppe se terminent par une extrémité rosée, la taille de cette huppe est variable suivant les individus. La présence de cette couleur rouge aux extrémités des plumes de la huppe ne signifie en aucun cas un croisement avec le Lady Amherst.
 

Poitrine

    Toute la poitrine est d'un rouge éclatant, à la hauteur des épaules, il n'y a pas de plumes jaunes, car cela indique sans aucun doute, un facteur héréditaire venant du Lady Amherst comme c'est démontré par l'expérimentation de  Rose Haig (Proceedings of the Zoological Society London, 1910)

La queue

Photo au dessus à gauche: les plumes supérieures de la queue sont uniformément d'un brun foncé, les plumes inférieures de la queue révèlent un dessin avec des bandes, les plumes latérales de la queue, teintées de rouge sont pointues.

Photo au dessus à droite: les extrémités sont toujours d'une couleur plus pâle.

Photo à droite: un reflet argenté sur la queue signifie une influence de Lady Amherst.
 

Femelle faisan doré

 

Nez et yeux

Chez la femelle faisan doré, le pourtour des yeux, du nez et de la base du bec sont d'un orange foncé, surtout au printemps.

Dos, croupion et ventre

    Le dessin en bande du dos va jusqu'au croupion et toujours en forme d'éclat. Elle commence déjà à la hauteur de l'épaule et reste parfois très visible sur le croupion. Il existe de grande différence entre les poules, c'est également le cas des bandes ventrales où il y a de grande variations.

Queue

    Les plumes de la queue de la poule sont pointues au bout, des plumes de la queue arrondies signifient qu'il y a du sang de Lady Amherst. Les dessins de la queue montrent une grande variation, l'extrémité des plumes de la queue est toujours d'une couleur plus pâle.

Impression générale

    La poule faisan doré dégage une impression de fond "chaude" et jaune ocre, elle n'est sûrement pas grisâtre.
    Ces deux poules ont été photographiées au même endroit, il n'y a pas de différence évidente, la poule de race pure est à gauche, elle a une couleur beaucoup plus chaude, on remarquera aussi les pattes de couleur jaunâtre.

Femelle de Lady Amherst

 

Tête

Poule de race pure
    Plumes ourlées de foncé, de roux à brun rouge au dessus des yeux.

Poule hybride
    Manque les plumes de couleur rouille à brun rouge au dessus des yeux.

Poitrine

Poules de race pure
    Plumes brun rouge avec un liseré noir.

Poule hybride
    Poitrine tendant vers le gris.

Croupion

Race pure:
Structure remarquable des bandes sur le dos et le croupion avec de légers
éclats sur le croupion. Il peut également y avoir des bandes sur le croupion
car cela varie selon les femelles. Chez la femelle doré, il n'y a jamais de
bande sur le croupion.

Poule hybride:
des éclats jusqu'au dos, avec des structures en bande sur le croupion.

Queue

Race pure:
structure en bandes et extrémité des plumes arrondies

Hybride:
extrémité des plumes pointue et pas de structure en bande clairement définie.

Race pure:
il y a des petites variations d'une poule à l'autre, des structures en bande. Les plumes de la queue sont toujours arrondies et portent des bandes jusqu'à l'extrémité.

Mâle de Lady Amherst

 

Tête

A gauche, oiseau pur:
plumes arrondies et d'un vert foncé.

A droite, oiseau hybride:
présence de pigment rouge dans la partie blanche des plumes, sur les plumes du crâne de ce coq hybride, on voit clairement un pigment rouge dans les parties blanches.

Collerette

Race pure:
ici on voit clairement que les plumes de la collerette sont toutes arrondies, ce n'est que sur la rangée du bas que cet arrondi est moins prononcé.

Race pure:
petites plumes blanches en forme de fer à cheval

Hybride:
plumes de la collerette droites et triangulaires et pas en forme de fer à cheval.

Plumes latérales de la queue

Race pure:
longues plumes blanches avec des bandes irrégulières,
avec des plumes orange de forme arrondie.

Hybride:
couleur rouge, pas de forme arrondie et très pointue.

Race pure:


toutes les plumes latérales de la queue sont arrondies. A la base, elles sont plus étroites et s'élargissent à l'extrémité. Les plumes latérales de la queue sont d'un orange clair à l'extrémité.
    Les plumes du coq de Lady Amherst vont d'un rouge prononcé, de la tête, vers un rouge orangé sur le croupion et d'un orange clair sur les plumes latérales de la queue.

Queue

Race pure:
une base blanche avec des bandes régulières et non interrompues.

Hybride:
des bandes courbées et interrompues, pas de structure régulière de bande.

Race pure:


Les bandes de la queue sont bien parallèles et pas interrompues, l'espace intercalaire est agrémenté de petites lignes noires, la largeur et la courbure des bandes noires est constante tout au long de la queue et la même chez tous les oiseaux, il n'y a en effet, pas de différence d'une bête à l'autre, les bandes vont jusqu'à l'extrémité de la queue.

Les bandes régulières de la queue sont déjà présentes chez les jeunes de Lady Amherst.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now