Élever des faisans dorés à phénotype pur

(05-2019)


    Avec nos remerciements à Ludo Pinceel, Paulo Raeymaeckers, Raf Smets, Victor Steenackers, Joos Van Houdt, et Fréderic Verstappendu groupe fondateur de Aviornis Flandre.

 

Historique:
    Dans les années 90, des éleveurs belges, proches de Kasterlee, Ludo Pinceel, Paulo Raeymaeckers, Raf Smets,Victor Steenackers, Joos Van Houdt, et Fréderic Verstappen ont eu envie d'élever des faisans dorés purs.
    Ils ont donc commencé au sein du groupe Aviornis Belge " SOS faisans à collerette ". Malheureusement, ils ont commencé en voulant sélectionner des oiseaux sur des idées fausses comme par exemple "les ladys doivent avoir une poitrine et des cuisses blanches".
    En même temps, Ludo Pinceel s'intéressait au groupe des gallus (EJFG). Quelques membres de ce groupe en arrivèrent à devoir aller voir des spécimens purs dans les musées qui conservent des peaux. Joos Van Houdt a alors proposé d'en profiter pour voir aussi des peaux de faisans à collerette. Et là, surprise, voici que le type des faisans à collerette pur n'est pas du tout ce qui est élevé habituellement.
    Ils reçoivent le soutien de Aviornis Flandre et ils font le tour des musées européens où l'on trouve beaucoup de peaux de faisans: en France (Museum d'histoire naturelle), à Berlin (Naturkunde Museum) et en Angleterre (The Bird Collection - Tring ; Natural History Museum).
    Ils prennent des quantités de photos, se réunissent et parviennent à distinguer des caractères phénotypiques spécifiques des oiseaux purs. Ils travaillent alors avec la W.P.A. qui leur permet de faire des contrôles ADN des oiseaux et de comparer leur présomption phénotypique et les caractéristiques de pureté du génotype. Ils publient dans Aviornis international le résultat de leur recherche.
    En 2006, leur travail d'identification des sujets purs est achevé, et Aviornis édite 4 planches permettant de différencier oiseau pur et oiseau hybride pour les deux sexes des faisans dorés et des faisans Lady.
    En mars 2007, Ludo Pinceel est venu présenter ce travail lors de la journée de formation de la W.P.A.-France.
    Ils ont ainsi pu identifier des souches de faisans purs de dorés, mais pour les ladys, seulement un sujet pur a été confirmé par contrôle ADN en Europe actuellement ( 1 mâle chez Michel Klat). 1 mâle en Belgique, provenant d'un œuf importé de la Chine est accouplé à une femelle prêté par Michel Klat , mais malheureusement, elle n'a pas pondu en 2006.

    Parallèlement, puisque ce sont des éleveurs, ils cherchent à élever des sujets purs. Ils commencent en 98 avec 6 coqs et 7 femelles faisans dorés issus de 3 origines différentes :

  • la lignée Bejing (fournie par Michel Klat)

  • la lignée du zoo de San Diego (également par Michel Klat)

  • la lignée du zoo de Berlin (fournie par Piet Kreeft)

    Ils élèvent les lignées pures, et font également des croisements. Tout est répertorié dans l'ordinateur de Paulo. En 2000, ils détiennent 72 oiseaux purs, en 2001 :117, en2002: 220…..
    En 2003, ils décident de céder certains de leurs sujets. Une trentaine d'éleveurs belges, hollandais, allemands entrent alors dans ce qui est devenu le " projet faisans à collerette ".
    Une dizaine d'éleveurs français est identifiée comme détenant des oiseaux bagues 5000, mais ne sont pas inscrits dans le projet.
    Les sujets purs sont alors bagués avec " la bague 5000 ".


La coopération avec WPA-France:
    Le groupe de Kasterlee ne parvient pas à trouver des oiseaux Ladys purs en Europe, et les importations asiatiques sont bloquées (grippe aviaire…).
    Vue de Belgique, la France est un grand pays (géographiquement bien entendu) et ils connaissent bien Alain Hennache qui a déjà suivi de près leur travail. Ainsi le groupe Kasterlee a souhaité que nous prospections dans notre pays pour essayer de trouver d'autres sujets dorés purs et pourquoi pas des ladys purs. Malheureusement, aucun oiseau à phénotype pur n'a été retrouvé.
    Ils ont  aussi proposé que des éleveurs français intègrent le projet.
    Le groupe doré 5000 français a alors été animé par Marie-Ange Lecomte Bourgeois, puis par la suite par Christophe Auzou et Emmanuel Personnic.
    Pour nous plusieurs axes de travail vont donc se dessiner:

  •     Faire entrer les possesseurs d'oiseaux purs " bague 5000 " dans le projet pour que leur production soit identifiée.

  •     Faire entrer de nouveaux éleveurs dans le projet en leur permettant de se fournir en oiseaux auprès du groupe Kasterlee ou d'autres membres du projet.

  •     Rechercher des oiseaux purs dans les élevages français


Les moyens
    Le groupe Kasterlee a apporté tout son soutien. Ainsi, les éleveurs français ont versé leur cotisation au groupe W.P.A. France- collerette qui l'a conservé pour son fonctionnement.
    En 2007, le groupe Kasterlee a fourni des " bagues 5000 " pour les éleveurs français intégrés au projet via le sous groupe W.P.A. France-collerette. Le W.P.A. France-collerette a payé ces bagues au groupe Kasterlee.

    Depuis plusieurs années, c'est maintenant Aviornis France qui nous vend les bagues AVF 5000 F.

    Le groupe comporte une cinquantaine éleveurs adhérents au groupe des faisans à collerette, mais seulement, un petit noyau d'une dizaine d'éleveurs produit des jeunes dorés 5000 par an, avec une moyenne de 85 jeunes produits.
    Il faut savoir que c'est la cotisation des adhérents rentrant qui permet d'avoir la gratuité des bagues, il faut 3 nouveaux adhérents par an pour équilibrer les dépenses.

    Le travail de ce groupe est une expérience de référence. En effet, elle met en œuvre la coopération entre une approche basée sur des méthodes rigoureuses de gestion d'un groupe d'oiseaux et elle confie ce travail à des éleveurs indépendants à l'échelle européenne.
La réussite de ce groupe montre que des éleveurs amateurs peuvent être des supports pour la sauvegarde organisée d'espèces. La dispersion d'une souche en plusieurs points ayant aussi de grands avantages.
    De cette expérience pourraient naitre d'autres perspectives : analyser les expériences d'élevage, le devenir des oiseaux, les raisons des échecs, des réussites, etc… en tout cas le matériel à étudier existe et les éleveurs qui produisent les " dorés 5000 " en tirent une juste satisfaction. 
Nous continuerons à faire remonter l'information des fiches descriptives au groupe Kasterlee pour tenue du fichier des oiseaux élevés. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now