L'élevage des faisans communs

     Les faisans de Colchide sont rustiques et parmi les plus faciles à élever. Ils sont habituellement logés en grands parquets à raison d'un mâle pour plusieurs femelles mais certains éleveurs maintiennent des couples ou des trios dans des volières classiques de 20 à 25 m², le plus grand risque vient alors de leur tempérament nerveux qui les incite à se précipiter sur le plafond de la volière à la moindre frayeur. Les plantations, buissons bas ou touffes d'herbes, permettent à la femelle de nicher.
    La nourriture consiste en aliments composés du commerce pour élevage de gibier.
    Les besoins liés à la production massive d'oiseaux de chasse ont abouti à la mise au point de méthodes d'élevage quasi industrielles.

    L'élevage du faisan versicolore diffère peu de celui du faisan de Colchide, bien que souvent les oiseaux soient plus farouches que ceux de cette dernière espèce. Ceci n'est toutefois pas une constante car nous avons connu des versicolores très calmes, surtout les poules. Toutefois il est préférable de prévoir une volière plantée, où ils pourront se dissimuler en cas de frayeur.
    Cette espèce ne craint pas le froid mais se révèle plus sensible à l'humidité que colchicus. Elle s'élève ordinairement en couple. La poule, sous nos climats, pond en avril-mai, souvent au pied d'un buisson, mais elle peut aussi adopter une caisse pondoir si la volière n'est pas plantée. Dans ce cas il est préférable de couvrir le nichoir avec une plaque formant toit afin que la poule se sente en sécurité.
    Les jeunes sont un peu plus fragiles que ceux du faisan de Colchide, surtout pendant la première semaine d'élevage. Il faut impérativement leur éviter les courants d'air. Ils peuvent rester ensemble jusqu'au premier hiver suivant leur naissance.
    L'alimentation consiste en aliments composés du commerce adaptés aux périodes de l'année entretien (20% de protéines), reproduction (23% de protéines), croissance (27% de protéines).
    Les faisans versicolores ont souvent été croisés d'une part entre sous-espèces différentes, faute de savoir reconnaître ces dernières, et d'autre part avec le faisan de Colchide, afin "d'améliorer" les qualités du gibier de relâcher. Ceci explique qu'il est souvent très difficile de trouver des oiseaux purs pour l'élevage d'agrément


par Alain Hennache
reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation de l'auteur

Pour en savoir plus

MONOGRAPHIE DES FAISANS

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now