L'élevage des faisans à collerette

   Le faisan doré est probablement l'espèce la plus populaire en captivité. Ceci est non seulement du à la beauté remarquable du mâle mais aussi à sa facilité d'entretien. Il tolère toutes les erreurs d'élevage et passe, à juste titre, pour l'espèce à conseiller à tout débutant.
    Adapté depuis longtemps à nos volières, le faisan doré est peu farouche et certainement l'une des espèces de faisans les plus résistantes.
    Toutes les volières conviennent, même les plus petites, nous conseillerons toutefois une taille suffisante afin que le mâle puisse garder intactes ses rectrices, longues et esthétiques.
    Cette espèce peut s'élever soit en couple soit en harem, avec un mâle pour deux, trois ou même quatre poules, cette dernière solution présentant l'avantage de laisser un peu de répit aux femelles face aux parades et ardeurs incessantes du coq (par ailleurs peu agressif), partagé alors entre plusieurs compagnes.
    La femelle pond dès le début du printemps, parfois très tôt. Elle adopte tout type de nichoir mais, en son absence, elle se contentera de nicher au pied d'un buisson ou dans une simple dépression qu'elle aura creusée dans le sol. Elle est généralement excellente couveuse et excellente mère mais l'incubation et l'élevage artificiel ne présentent aucune difficulté, les poussins étant débrouillards et résistants. Le spectacle d'une famille de faisans dorés est toutefois beau et agréable, dans un élevage d'agrément, c'est pourquoi nous conseillons l'élevage naturel.
    La nourriture consiste en aliments composés du commerce, même un simple granulé à volaille peut convenir. Il est toutefois recommandé de distribuer un peu de verdure et de fruits pour compléter la ration.
    Les jeunes peuvent rester avec les parents jusqu'au début de l'année suivant leur naissance, il est alors conseillé de les séparer car le mâle peut parader dès le mois de janvier et alors importuner sa progéniture de l'année précédente, surtout les jeunes mâles qui n'ont pourtant pas encore leur plumage adulte.
    Les faisans dorés sont parfois gardés dans un seul but esthétique, il est dans ce cas possible de maintenir plusieurs mâles ensemble mais il faut impérativement éviter de placer une femelle, même d'une autre espèce, à proximité de leur volière. Il est aussi possible de les entretenir en semi-liberté dans un grand parc, dans ce cas, l'éjointage est nécessaire pour éviter qu'ils ne s'échappent. Nous en avons gardé ainsi pendant des années dans le parc de Clères, de même d'ailleurs que des faisans de Lady Amherst.
    Cette belle espèce présente un seul inconvénient, la période de la mue, en été, où le mâle est aussi laid qu'il est beau en plumage nuptial. Plus de belles rectrices, plus de collerette, plus de huppe…de simples gaines, raides, grisâtres, ternes. Heureusement cette période ne dure que quelques semaines.
    L'élevage du faisan de Lady Amherst Chrysolophus amherstiae est Similaire à celui du faisan doré. Il s'agit d'une espèce facile à élever, même par un débutant. Les queues des mâles sont souvent spectaculaires puisque pouvant atteindre plus d'un mètre de long.

par Alain Hennache
reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation de l'auteur

Pour en savoir plus

MONOGRAPHIE DES FAISANS

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now